Cartels numériques tactiles

Musée des Arts décoratif Paris

Mai 2016

Système de cartel numérique pour les period rooms du musée des arts décoratifs à paris.

Au musée des arts décoratifs, le parcours des collections permanentes est jalonné de 11 period-room qui sont autant de reconstitutions ou d’évocations fidèles d’une pièce à vivre. Elles témoignent à la fois d’une époque et du goût de ces propriétaires. Cette spécificité du musée, très appréciée des visiteurs, a fait l’objet d’une attention particulière : un dispositif de cartels numérique est installé dans les 11 period-room du musée. Le visiteur peut, grâce à une tablette tactile de 22" avoir accès via des POIs placer sur une images panoramique à une multiplicité d’informations autour des œuvres et un accès supplémentaire aux ressources qui contextualisent ces environnements. Pour les appartements de Jeanne Lanvin par exemple, le visiteur peut avoir une explication approfondie des œuvres présentes dans la salle de bain, la chambre et le boudoir et découvrir d’autres contenus sur l’appartement, son architecture, la créatrice Jeanne Lanvin et sa collaboration avec son décorateur Armand-Albert Rateau.

Le musée souhaitait une borne au design unique rappelant la ligne de ses vitrines de présentation et de ses supports signalétique intérieurs.

Edité sur mesure pour le Musée des Arts Décoratifs de Paris, la borne a une ligne volontairement épurée et très technique. C’est donc volontairement que nous avons choisit d’utiliser une tablette tactile open frame afin de réduire à néant l’habillage en tôle autour de l’espace tactile tout en sécurisant l’accès aux boutons de contrôle, d’allumage ainsi que la connectique qui reste inaccessibles au public.

Nous avons également pris le parti de remplacer le câble d’alimentation des tablettes par un cordon toilé rouge et de le laisser visible, comme un rappel aux cordons de mise à distance des 11 salles.

REMERCIEMENTS
Emmanuel Rouillier : design interactif, UI et UX Design
Arnaud Martin : développement
Claire Mouret : design mobilier
Michel Urtado, Stefan Von Laue : Photographies panoramiques
Jean Tholance, Laurent-Sully Jaulmes, Cyrille Bernard : photographies des œuvres
Philippe Chaouche : fabrication mobilier
Et toute l’équipe du musée

Ce projet été réalisé avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller.